ANALYSE MICROBIOLOGIQUE DE CARBURANT NORME IP 385/19

Méthode de laboratoire pour la recherche de micro-organismes dans les carburants.

UGS : ACIP Catégorie : Étiquettes : , , ,

Description

Cette méthode de laboratoire pour la recherche de micro-organismes dans les carburants correspond à la norme IP 385/19: Dénombrement des micro-organismes vivants dans les distillats moyens et leurs eaux. Méthode de filtration et de culture.

Après séparation d’une éventuelle phase aqueuse d’un volume connu d’échantillon, on filtre aseptiquement sur une membrane. Les microbes viables sont collectés sur la membrane et mis à incuber sur une gélose. Ensuite les micro-organismes sont comptés après une période d’incubation.

La méthode A permet une numération dans les distillats moyens jusqu’à 50 000 Unités Formant Colonies (UFC) pour les moisissures, et jusqu’à 100 000 UFC pour les levures et bactéries.

La méthode B est utilisée pour les carburants mélangés à l’eau. Elle est valable pour une numération supérieure jusqu’à 5×108/mL et pour les levures et bactéries jusqu’à 1×109/ml séparément  Ces méthodes consistent, après  séparation d’une éventuelle phase aqueuse, à filtrer aseptiquement sur une membrane filtrante un volume connu de carburant.

Pour la méthode A les filtres sont directement placés sur des géloses nutritives. Pour la méthode B, il est fait une série de 6 dilutions au 1/10ème. On étale les filtres sur des boîtes de Pétri et on dénombre les germes après incubation.

Développement d’un champignon sur filtre déposé sur la gélose de Sabouraud
Croissance de 2 bactéries sur filtre déposé sur la gélose de trypcase soja

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “ANALYSE MICROBIOLOGIQUE DE CARBURANT NORME IP 385/19”

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.