Publié par

Comment sépare-t-on l’eau du carburéacteur ?

Comment sépare-t-on l’eau du carburéacteur ? Le principe de la coalescence

La coalescence est un procédé permettant la séparation d’un mélange de deux phases en émulsion. La coalescence en lit fixe consiste à faire passer l’émulsion à résoudre à travers un milieu granulaire ou fibreux afin de provoquer la coagulation des gouttelettes de la phase dispersée. La séparation est basée sur des interactions différentes entre le garnissage coalesceur et les deux phases de l’émulsion. Le garnissage doit être préférentiellement mouillé par la phase dispersée et non mouillé par la phase continue de l’émulsion.

Fonctionnement :

Etape 1 : interception des microgouttes de la phase dispersée par le solide coalesceur.

Etape 2 : fixation des microgouttes de la phase dispersée sur le garnissage et écoulement séparé des deux phases à travers le lit coalesceur. L’adhérence de la phase dispersée sur le garnissage est conditionnée par la nature physico- chimique du solide coalesceur. Celui- ci doit être préférentiellement mouillé par les microgouttes de l’émulsion. Le caractère hydrophile convient pour la résolution des émulsions inverses (eau dans huile), le garnissage à caractère hydrophobe convient pour la résolution des émulsions directes (huile dans l’eau).

Etape 3 : relargage des deux phases hors du coalesceur. La dernière étape aboutit à la formation de grosses gouttes de phase coalescée. Cette étape est fonction de la dernière couche du lit coalesceur. Au contraire des premières couches du lit, cette zone doit être mouillée par la phase continue. Dans le cas contraire, il y a formation d’une mousse à la sortie du coalesceur qui est préjudiciable à la séparation. Les autres facteurs conditionnant cette étape de relargage sont : le rapport des deux phases liquides à séparer, la tension interfaciale, la différence de masse volumique et la vitesse de passage de l’émulsion traitée.