Secteur aéronautique

▷ Constructeurs d’avions et de moteurs
▷ Maintenance aéronautique
▷ Compagnies aériennes et forces aériennes

 

Le kérosène, jet A1, doit être suivi de la raffinerie à l’avion dans les stockages en raffinerie et dépôts ainsi que dans les réservoirs d’aéronefs. En effet une contamination par des micro-organismes est toujours possible, due à la présence d’eau résiduelle même si celle-ci a été éliminée en grande partie par la présence dans les circuits carburant de filtres coalesceurs. Les micro-organismes à l’interface entre l’eau et l’hydrocarbure peuvent se développer grâce à la présence d’eau, de sels minéraux et de carbone nécessaires à leur développement.

Ravitaillement en kérosène d’un avion

Deux biocides pour carburant ont une homologation aéronautique:

  • KATHON FP 1.5 de DuPont, temporairement interdit pour un usage aéronautique par le fabricant depuis juin 2019.
  • BIOBOR JF de HAMMONDS . Le BIOBOR JF n’est pas autorisé dans l’Union Européenne car ses substances actives n’ont pas été approuvées par le Règlement 528/2012 relatif aux produits biocides.

Aucun traitement biocide n’est autorisé tout au long de la chaîne de distribution : raffineries, dépôts pétroliers et stockages d’aéroport. Ces traitements contre les micro-organismes, quand ils sont autorisés, peuvent être faits uniquement dans les réservoirs des aéronefs avec accord du motoriste et de l’avionneur. A l’heure actuelle, en Europe, aucun biocide pour carburéacteur n’est disponible, il faut utiliser d’autres méthodes de décontamination. Dans un premier temps, privilégier les analyses microbiologiques pour identifier la partie du carburant contaminé dans le réservoir.

Les analyses microbiologiques de carburéacteur jet A1 sont faites dans notre laboratoire suivant la méthode de filtration normalisé IP 385 et ASTM D6974

Des tests MICROTEST P , MICROBMONOTOR2 permettent d’effectuer des contrôles sur le terrain.

Une des méthodes préconisées sans l’utilisation de biocide pour carburéacteur est la désinfection des réservoirs d’aéronefs à vide après vidange du carburéacteur. Une fois le réservoir vide, bien le nettoyer et le désinfecter avec un biocide comme le FUELCIDE D1.5 mélangé à 300 ppm à du carburéacteur. Bien essuyer le réservoir pour éliminer toute présence de biocide. Remplir à nouveau le réservoir de carburéacteur. Cette méthode permet d’éliminer les micro-organismes, l’eau et les dépôts solides.

On peut aussi utiliser la méthode qui consiste à faire le traitement du réservoir avec un biocide non homologué, laisser le biocide agir quelque temps et vidanger ensuite le réservoir pour ne pas utiliser le carburéacteur qui a été traité.