Dictionnaire

ALGUE :

Les algues sont dépourvues de tige, de racine, de feuille ou de fleur et sont capables de pratiquer la photosynthèse. Ce sont des végétaux vivant majoritairement dans un milieu aquatique.

BACTERICIDE :

Substance ayant la capacité de tuer des bactéries.

BACTÉRIE :

Micro-organisme formé d’une seule cellule, sans noyau, à structure très simple, considéré comme ni animal ni végétal.

BIOCARBURANT :

Un biocarburant est un carburant produit à partir de matériaux organiques non fossiles. Ces carburants sont plus sensibles aux micro-organismes que les carburants fossiles.

BIODÉGRADATION :

La biodégradation, est la décomposition de matières organiques par des micro-organismes comme les bactéries, les champignons ou les algues. Cette dégradation est souhaitée, contrairement à la biodétérioration.

BIODETERIORATION :

La biodétérioration peut être définie comme une modification non souhaitée des propriétés d’un matériau induite par la présence et l’activité d’organismes (macro et micro), et les procédés par lesquels ces organismes vivants altèrent ces propriétés et la valeur de ces matériaux.

La biodétérioration peut être:

  • esthétique (taches colorées et salissures)
  • physique et mécanique : altération des structures du fait des mouvements et la croissance des bactéries
  • chimique : soit en utilisant les composants de la structure comme source de carbone et de nutriments, soit en dégradant grâce à la production de molécules agressives par les micro-organismes.

BIOCIDE :

Le terme biocide est composé du préfixe « bio- » du grec ancien bios qui signifie la vie et du suffixe « -cide » du latin caedo qui exprime l’idée de tuer. Le règlement (UE) 528/2012 du 22 mai 2012 concernant la mise sur le marché et l’utilisation des produits biocides définit ceux-ci comme toute substance ou tout mélange qui est destiné à détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, à en prévenir l’action ou à les combattre.

BIOFILM :

Il s’agit d’un ensemble multicellulaire de différents micro-organismes qui adhérent sur une surface et entre eux, tout en sécrétant une matrice protectrice et adhésive. L’exemple le plus connu est la plaque dentaire.

BIOMINÉRALISATION :

La biominéralisation consiste à utiliser la capacité de certains micro-organismes telluriques à fabriquer du carbonate de calcium à la surface de la pierre. Le biocalcin ainsi formé vient tapisser les microporosités superficielles de la pierre. Ce traitement réduit la pénétration des eaux sans modifier les échanges gazeux.

BIOSURFACTANT :

Les micro-organismes utilisent une variété de composés organiques comme source de carbone et d’énergie pour leur croissance. Quand la source de carbone est insoluble comme un hydrocarbure, les micro-organismes facilitent leur diffusion dans la cellule en produisant une variété de substances: les biosurfactants. Les biosurfactants sont des molécules complexes couvrant un large domaine de produits chimiques incluant les peptides, les acides gras, les phospholipides, les glycolipides, les antibiotiques, les lipopeptides, etc.

CARBUREACTEUR :

On rencontre essentiellement trois sortes de carburéacteurs:

Le carburéacteur utilisé par l’aviation civile internationale est de type kérosène Jet A1. Les militaires utilisent ce carburant mais additivé d’un anti-glace.

Les marines militaires utilisent un kérosène à haut point d’éclair, plus lourd que le Jet A1, sur leurs navires pour les aéronefs embarqués afin de le stocker sans danger dans les soutes.

Le carburéacteur à large coupe, avec un point initial de distillation très bas obtenu par mélange de naphta et de kérosène, réservé presque exclusivement à des applications militaires.

DISTILLATS MOYENS :

Les distillats moyens sont issus de la distillation atmosphérique du pétrole brut. Les distillats moyens comprennent le kérosène, le gazole et le fioul domestique.

Voir aussi notre article  « Valeurs limite des spécifications des différents distillats moyens »

Fractions de distillationTempérature d’ébullition (t)Formule Utilisation
Gaz
t < 20°CCH₄, C₂H₆, C₃H₈, C₄H₁₀Mêmes composés que gaz naturel
Essence
20°C < t < 150°CCoupe C₅ – C₁₀Essence ordinaire
Fractions légères : éther de pétrole
Fractions lourdes : solvants
Distillats moyens :
Kérosène ou pétrole lampant
180°C < t < 230°CCoupe C₁₁- C₁₂Carburants des moteurs à réaction
Distillats moyens :
Gazole
230°C < t < 300°CCoupe C₁₃ – C₁₇Carburants des moteurs diesel et chauffage
Distillats moyens :
Fioul domestique
300°C < t < 400°CCoupe C₁₈ – C₂₅Chauffage
Lubrifiants
400°C < t < 500°CCoupe C₂₆ – C₃₈Lubrification, craquage →fractions plus légères
Fuel lourd
t >500°CMazout (chauffage), craquage catalytique→ fractions plus légères
Asphaltes
Pavage, revêtements….

FONGICIDE :

Un fongicide est une substance conçue pour éliminer ou limiter (fongistatique) le développement des champignons.

HUMIDITÉ :

Définition de 2 concepts différents d’humidité:

L’Aw (Activity of water) définit la quantité d’eau réactive dans un substrat, donc disponible, pour une température donnée. L’échelle de l’activité de l’eau dans un substrat varie de 1 à 0.

L’humidité relative (HR) est le rapport exprimé en pourcentage entre la pression partielle de vapeur d’eau effectivement contenue dans un volume donné d’air et la pression partielle maximale de vapeur d’eau que ce volume pourrait contenir à la même température :

Tous les substrats se mettent en équilibre avec l’humidité relative (HR) environnante et une activité de l’eau (Aw) correspondante. Pour les faibles valeurs cette eau est très fortement fixée aux macromolécules et n’est pas disponible pour les micro- organismes.

Tous les micro-organismes n’ont pas le même comportement vis-à-vis du facteur d’humidité. Les plus exigeants en eau disponible sont sans conteste les bactéries. Quand la quantité d’eau disponible est suffisante, elles auront un développement explosif et le produit sera dégradé en quelques jours, voire quelques heures. Sur les « biens culturels », le risque d’altération saprophyte uniquement est extrêmement faible sous nos climats, sauf accident très grave comme une fuite d’eau importante.

Les micro-organismes les moins exigeants en eau sont les moisissures. Ces champignons microscopiques constituent un groupe très hétérogène quant à leurs exigences vis-à-vis du facteur hydratation.

KEROSENE :

Le kérosène est une coupe moyenne de raffinage, intermédiaire entre l’essence et le gazole qui peut avoir plusieurs usages: chauffage, éclairage, propulsion aéronautique et turbines terrestres.

LICHEN :

Végétal provenant de l’association d’une algue et d’un champignon.

MICROBICIDE :

Substance ayant la capacité de tuer les micro-organismes.

MOISISSURE :

Les moisissures sont des champignons microscopiques qui se développent à la faveur de l’humidité.

MOUSSE :

Plante rase des lieux humides formant des tapis spongieux composés de plusieurs organismes.

SULFATO-REDUCTRICES (BACTERIES) :

Bactéries anaérobies capables de réduire les sulfates en ions sulfure.

VIRUCIDE :

Substance ayant la capacité de tuer les virus

VIRUS :

Agent infectieux nécessitant un hôte, souvent une cellule dont il utilise le métabolisme et les constituants pour se répliquer.